Christian Troadec : un candidat anti-TAFTA

Christian Troadec : un candidat anti-TAFTA

Christian Troadec : un candidat anti-TAFTA

Christian Troadec a pris position contre le traité TAFTA depuis déjà plusieurs mois.

Il l’a fait en tant que maire de la commune de Carhaix qui s’est déclarée « commune hors TAFTA » lors d’un vote d’une motion qui s’est déroulé le 20 octobre dernier. C’est à l’unanimité que le conseil municipal de la commune bretonne a voté ce texte.

« Les candidats à l’élection présidentielle doivent prendre position sur ce projet de traité » explique Christian Troadec qui ajoute que : «  si le traité devait être ratifié il mettrait en péril des services publics essentiels pour notre vie, les livrerait aux multinationales qui pourraient ainsi imposer des normes en totale contradiction avec notre vision d’un développement durable et partagé ».

Pour le maire de Carhaix, le danger réside aussi dans le fait que les communes et autres collectivités seraient exposées à des règles nouvelles au même titre que les États, rendant impossible le soutien à l’économie locale.

Il estime que ce texte serait profitable en premier à des multinationales d’un pays, les Etats-Unis, qui est bien loin d’accepter les règles indispensables en matière écologique, sociale et culturelle qui permettraient de réduire les risques de la crise climatique qui menace.

Christian Troadec conclut en disant : « J’ajoute qu’ il serait totalement contraire à ma conception de la justice et de la démocratie d’accepter que des conflits qui opposeraient une multinationale à un Etat ou à une collectivité, puissent être réglés par des juridictions privées ».    

Nouvelle venue ? Nouveau venu ?

Participez vous-aussi à la campagne de terrain de Christian Troadec